La première Pin-Up à voir le jour fut Gibson Girl en 1897. Elle fut imaginée par Charles Dana Gibson pour le magazine « Life ». A cette époque, la Pin-Up représentait la femme Américaine par excellence : une femme moderne, active, libérée et sophistiquée.
 
 
Cependant, c’est au cours du XXème siècle que la Pin-Up connait son apogée, notamment au cours de la Première Guerre Mondiale et du développement des calendriers sulfureux de « Brown and Bigelow ».
Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, les pilotes aériens ornent leurs avions de Pin-Up, devenus des incontournables de cette guerre.
 
Littéralement, le terme Pin-Up désigne une punaise enfoncée. Cette drôle d’expression a pour origine les GI’s Américain qui accrochaient à l’aide d’une punaise, les photos des femmes les plus séduisantes à leur gout sur les murs de leurs casernes.
 
Comme dans la vie réelle, le vêtement est donc pensé pour mettre en valeur la Pin-Up et dévoiler ses plus beaux atouts. Il permet également de situer la Pin-Up dans la vie active : chanteuse, comédienne, danseuse ou femme au foyer, chacune est le représentée par une Pin-Up. La pose de celle-ci a également une importance capitale pour mettre en valeur les courbes féminines et suggérer d’autant plus. Ainsi, les proportions dépassent parfois les limites du réaliste pour jouer d’autant plus sur l’érotisme, et les Pin-Up sont bien souvent penchées en avant pour suggérer toujours plus. Le visage enfin, est pensé pour dédramatiser le caractère sexuel du visuel. Ainsi, chaque Pin-Up arbore un sourire innocent ou joueur pour se différencier des femmes de petites mœurs.
Bien entendu, chaque Pin-Up répond aux critères de beauté de l’époque : les cheveux sont ondulés, le vêtement cintré, et les formes généreuses. Finalement, les Pin-Up reprennent les codes de beauté des stars de cinéma de l’époque. Très souvent, ces attraits sont exagérés avec des seins en obus, une taille de guêpe et des jambes interminables où les bas sont toujours apparents.
 
A cette époque, la Pin-Up est donc vu comme une « femme-objet » et un véritable sex symbol, représentant purement les désirs sexuels de l’homme qui l’affiche. Le caractère érotique de la Pin-Up est indiscutable et créait justement tout l’intérêt de celle-ci. Elle est pensée pour plaire aux hommes, créer le désir et les faire fantasmer.
Enfin, la Pin-Up représente à l’époque un outil de communication incontournable pour les marques, qui se rendent finalement compte peu à peu que le sexe peut faire vendre. Ainsi, les représentations de la Pin-Up sont de plus en plus communes au sein des publicités.
 
Perrier, Coca-Cola et Harley-Davidson ont exploiter le concept de la Pin-Up.
Encore aujourd’hui, si vous venez faire votre tour dans notre concessionnaire, vous retrouverez une panoplie de t-shirts Harley-Davidson arborant fièrement les célèbres Pin-Up, ainsi que des affiches décoratives de ces jolies créatures.
Source: Levon Curve / Le Mag